Comment éviter les accidents avec la faune en cette saison

Vous conduisez au crépuscule pour vous rendre au repas de famille de l’Action de grâces. À quelques virages devant vous, un faon fait quelques pas hésitants vers la chaussée et s’immobilise.

Va-t-il s’élancer pour traverser la route ou faire demi-tour et disparaître dans la broussaille? Faut-il freiner brusquement ou s’engager dans une voie de dépassement?

Ce scénario se déroule d'innombrables fois dans notre paysage chaque année. Les collisions avec des animaux sauvages peuvent être traumatisantes, coûteuses et dangereuses.

En 2016, 189 personnes ont été tuées dans une collision avec un animal, selon l'Insurance Institute for Highway Safety. Cette statistique est tenue depuis 1975 et l'année la plus meurtrière a été 2007 (223 décès).

« Il vaut mieux réfléchir aux collisions avec les animaux sauvages et apprendre à les éviter que de devoir réagir à une situation dangereuse lorsque l’on n'est pas préparé », selon la British Columbia Conservation Foundation, un groupe qui se consacre à la préservation des habitats du poisson et de la faune.

Leur première suggestion? Ralentissez. Les conducteurs ont tendance à conduire plus vite que d’habitude lorsque les conditions routières sont favorables.

Voici d’autres conseils pour éviter les animaux sauvages que donne Defenders of Wildlife, une organisation à but non lucratif qui se consacre à la protection des espèces indigènes partout en Amérique du Nord :

  • Soyez vigilant lorsque vous conduisez dans des zones fréquentées par des animaux sauvages. Réduisez votre vitesse et soyez prêt à freiner rapidement.
  • Limitez la conduite de nuit dans les zones fréquentées par des animaux sauvages. C’est au crépuscule et à l'aube que les animaux sauvages se déplacent le plus.
  • Assurez-vous que votre voiture est bien entretenue, que vos vitres sont propres, que vos phares sont brillants et que les freins fonctionnent de manière optimale.
  • Renseignez-vous sur les animaux sauvages de votre région, sur leurs habitudes de migration et sur les périodes de l'année où l’on risque le plus d’en voir sur les routes.
  • Si vous en voyez un, attendez-vous à en voir d’autres. Les animaux sauvages se déplacent souvent en groupe.